Bosnie-Herzégovine : quelques perspectives encourageantes, malgré la crise sanitaire

À rebours des tendances actuellement observées dans la majeure partie de l’Europe, certaines régions de Bosnie-Herzégovine bénéficient de nouveaux investissements et créent des emplois malgré l’impact de la crise sanitaire.

Ainsi, dans la localité de Živinice (canton de Tuzla), la société BH Fish (spécialisée dans le filetage et la transformation des anchois), après avoir enregistré d’excellents résultats au cours des deux dernières années, souhaite accroître sa capacité de production. Elle vend ses produits en France, en Allemagne, en Espagne et dans d’autres pays d’Europe occidentale, mais n’a pas les moyens de satisfaire la demande. Le 8 novembre 2020, l’entreprise, qui emploie actuellement 120 ouvrières, a annoncé qu’elle souhaitait procéder au recrutement de 100 nouveaux salariés d’ici la fin de l’année. L’annonce a été faite lors de la visite du maire de la ville, Samir Kamenjaković. Interrogés par les journalistes locaux, les employés de BH Fish apparaissent globalement satisfaits de leurs conditions de travail : ils bénéficient du paiement régulier de leur salaire, des congés payés et de ceux de maladie et les heures de travail proposées leur semblent correctes. Le directeur de BH Fish indique que les raisons de cet investissement local reposent sur la main-d’œuvre efficace et de qualité qu’il a trouvée à Živinice.

De même, l’entreprise de production de pièces automobiles PASS (production de tuyaux flexibles pour l’écoulement de liquides) souhaite investir prochainement à Lopare (République serbe de Bosnie) et y ouvrir une usine de montage. Elle prévoit de procéder au recrutement de nombreux ouvriers, dont une centaine de femmes. Le maire de la ville compte sur cette future implantation pour dynamiser la localité. Il a reçu l’assurance que les recrues, mêmes sans expérience, seront entièrement formées par leur futur employeur.

Sources : Portail de la ville de Živinice, Slobodna Bosna, Prijedor 24, Biz Mag.

1+