Bulgarie : le rectorat de Dobritch tente de suivre les mouvements à l’étranger de ses élèves

Si, depuis 2001, plusieurs centaines de milliers de Bulgares ont quitté leur patrie pour tenter leur chance en Europe occidentale, les pays d’accueils privilégiés varient d’une région de départ à l’autre. Au cours des dernières années, les habitants du district de Dobritch (nord-est de la Bulgarie, 173 831 habitants en 2018) ont été attirés par des destinations telles que l’Allemagne, le Royaume-Uni et l’Espagne. Selon l’Institut national de statistiques, 3 748 Dobritchlis (dont 1 482 pour le seul chef-lieu du district) ont d’ailleurs enregistré leur changement d’adresse à l’étranger en 2018.

Depuis le 1er septembre 2019, la Direction régionale de l’Éducation de Dobritch a noté une nouvelle évolution : l’émigration familiale devient significative, tendance révélée publiquement à la suite d’une réunion de la Commission régionale de l’Éducation portant sur l’absentéisme scolaire. L’expert en organisation de l’enseignement secondaire Peter Petrov a indiqué que, depuis le début de la rentrée scolaire 2019, de nombreux parents du district ont déclaré auprès de leur administration la poursuite des études de leurs enfants à l’étranger. Les destinations privilégiées par les partants sont l’Allemagne et l’Angleterre mais aussi, phénomène nouveau, la Pologne.

Un flux de retours d’enfants en âge d’être scolarisés est simultanément observé (3 049 nouveaux inscrits dans le district en 2018). À leur arrivée en Bulgarie, ces écoliers connaissent parfois quelques difficultés pour reprendre les cours, après avoir été inscrits dans des écoles à l’étranger et avoir suivi des programmes différents, dans la langue du pays d’accueil.

Sources : TV Dobritch, BTA, 24Chasa, Institut national de statistiques, DNews.

0