Bulgarie : tous dehors !

Par Céline Bayou (sources : Novinite, Institut national de statistiques, Agence nationale des Bulgares de l’étranger )

C’est officiel, il y a désormais plus de Bulgares travaillant hors de leur pays qu’en Bulgarie. L’Institut national de statistiques fait état, pour 2015, de 2,5 millions de personnes nées en Bulgarie et travaillant au-delà des frontières du pays alors que la population active restée sur place est évaluée à 2,2 millions de personnes. Le ministère bulgare des Affaires étrangères, lui, évoque un total de 3 millions de Bulgares installés hors de Bulgarie (actifs et non actifs), contre un peu plus de 7 millions de personnes vivant dans le pays.

Depuis 2010, ce sont entre 13 et 20.000 personnes qui quittent le pays chaque année, pour chercher ailleurs d’autres opportunités économiques. 55% d’entre eux ont entre 20 et 29 ans. En 2015, ces exilés ont envoyé 1,7 milliard d’euros en Bulgarie.

Aussi impressionnants soient-ils, ces chiffres sont inférieurs à ceux enregistrés dans les années 1990. Parmi les Bulgares de l’étranger, on trouve les émigrés de la période communiste, partis avant 1989, mais surtout ceux des premières années de la transition, qui seraient les plus nombreux.

Au cours des dernières années, 230.000 personnes auraient fait le choix de retourner en Bulgarie.

0