Kazakhstan : blocage de l’application de messagerie Telegra.ph

Le ministère kazakhstanais de l’Information et de la Communication a annoncé le 4 novembre 2018 avoir bloqué l’accès, sur le territoire national, au site Telegra.ph après y avoir repéré la présence de textes faisant l’apologie du terrorisme et de l’extrémisme religieux. Ce constat aurait été fait à l’occasion d’une opération classique de surveillance mais le ministère reconnaît avoir en outre été informé par le ministère de l’Intérieur de la présence de textes faisant la promotion de l’usage de stupéfiants.

Conformément aux dispositions de l’article 41-1 de la loi de la République du Kazakhstan sur les communications, une ordonnance visant à restreindre l’accès aux ressources Internet spécifiées pour les utilisateurs du territoire du Kazakhstan a donc été émise. La suppression de ces restrictions d’accès interviendra, selon le ministère, après l’élimination des violations de la loi.

Telegra.ph a été lancé en novembre 2016 par Pavel Dourov, créateur de VKontakte et de la messagerie Telegram. Service de publication anonyme de textes, Telegra.ph peut également placer ses messages sur Telegram. En 2017, Facebook avait momentanément bloqué les liens vers Telegra.ph, démarche qui s’était accompagnée d’un avertissement du système de sécurité.

Le Kazakhstan se montre particulièrement attentif aux moyens légaux de bloquer des sites Internet, ce qui est interprété par certains comme révélant la volonté des autorités de mieux contrôler les mouvements de protestation. Les utilisateurs dénoncent d’ailleurs fréquemment les difficultés qu’ils rencontrent pour accéder aux réseaux sociaux.

Sources : FerganaNews.com, TengriNews.kz.

0