Kirghizstan : nomination d’un nouveau Premier ministre

Après une semaine de troubles liés à la contestation des fraudes massives constatées lors des élections législatives intervenues le 4 octobre, les députés kirghizes ont approuvé le 10 octobre la candidature de Sadyr Japarov au poste de Premier ministre. Figure nationaliste incarcérée pour dix ans et détracteur du Président en exercice Sooronbai Jenbekov, S. Japarov a été sorti de prison le 6 octobre.

Kubatbek Boronov, son prédécesseur, a en effet été contraint de présenter sa démission le 6 octobre, à la suite des manifestations massives organisées dans la capitale.

Le 9, le président S. Jeenbekov a décrété l’état d’urgence à Bichkek.

Les députés qui ont élu le nouveau chef du gouvernement, réunis dans la résidence du Président située hors de la capitale, sont ceux issus du scrutin de 2015. Tous n’étaient pas présents (le Parlement est composé de 120 députés) mais le président du Parlement a assuré que le quorum de 62 parlementaires était réuni, en incluant quelques absents qui avaient transmis leur pouvoir.

Juste après son élection, S. Japarov a annoncé son intention de maintenir le gouvernement en place, exception faite du ministre de l’Intérieur Kachkar Jounouchaliev, lui aussi démissionnaire et qui sera remplacé par son adjoint. S. Japarov a également annoncé le remplacement par son adjoint du président du Comité d’Etat à la sécurité nationale Orozbek Opoubaev, limogé par S. Jeenbekov le 9 octobre.

Le nouveau Premier ministre a l’intention de faire passer le pays à un système de vote préférentiel pour des mandats uniques de circonscription et de réduire le nombre de députés de la prochaine législature à 75 voire 55. Selon la Commission centrale électorale, qui a annulé le scrutin du 4 octobre, de nouvelles élections devraient se tenir d’ici le 9 novembre.

L’ex-Président Almazbek Atambaïev, libéré de prison par les manifestants en début de semaine, a été de nouveau incarcéré le 10 octobre.

Dans l’une de ses premières déclarations à la presse, le nouveau Premier ministre a assuré que la Russie resterait le principal partenaire stratégique du Kirghizstan.

Sources : RFE/RL, Eurasianet, BBC.com, Izvestiâ.

0