Kombinat, le combinat métallurgique de Magnitogorsk filmé par G. Tejedor

Magnitogorsk, ville minière et industrielle située à 1 700 km à l’est de Moscou.

400 000 habitants au destin étroitement lié à son immense combinat métallurgique (MMK).

La ville se divise en deux : les quartiers d’habitations peints en blanc, le combinat noir de suie. Ce monstre de rouille, de fumée et de bruit est construit à cheval entre Europe et Asie. Dès son inauguration en 1932, il épouse les événements historiques majeurs de l’Union soviétique, puis de la Russie : répression stalinienne, Seconde Guerre mondiale, reconstruction, industrialisation soviétique, déliquescence des années Eltsine, privatisation sauvage du secteur industriel, capitalisme et individualisme contemporain…

Aujourd’hui, 40 000 ouvriers se relaient pour le faire fonctionner 24h/24.

Dans le film Kombinat, Gabriel Tejedor suit le quotidien de trois employés, pour aborder l’héritage communisme, l’écologie, l’exotisme, à l’heure de la mondialisation. Lena, jeune mère, fille de métallurgistes, enseigne la salsa, une des nombreuses activités organisées par le Kombinat. Sasha trouve dans ces cours de danse un moyen d’oublier la pression quotidienne de l’usine. Son frère Guenia et sa femme, eux, ont décidé de quitter la ville et sa pollution permanente, cause du retard mental de leur fille.

Trois corps fatigués mais gracieux, trois vies qui racontent la Russie actuelle, les rêves et la résignation, à l’ombre des cheminées rouillées.

Kombinat est le troisième long métrage de Gabriel Tejedor, après La Trace (2014), road movie historique dans la Kolyma, et Rue Mayskaya (2017), portrait d’un jeune citoyen bélarusse.

Le film Kombinat sera à voir lors du Festival International Jean Rouch. Initialement prévu au Musée de l’Homme (Paris), le festival se tiendra en ligne. Le film sera disponible du 19 au 23 novembre gratuitement sur ce lien :

http://www.comitedufilmethnographique.com/film/kombinat/

0