Le Kazakhstan, en pointe dans le secteur des cryptomonnaies

Dans son allocution du 11 juin dernier, le ministre kazakhstanais du Développement numérique, Askar Joumagaliev, a annoncé vouloir attirer des investisseurs dans le domaine de la technologie blockchain. Selon lui, ce projet pourrait rapporter jusqu’à 738,4 millions de $ au cours des trois prochaines années, et 2 Mds $ d’ici 2025.

L’extraction de devises numériques au Kazakhstan a déjà attiré 21,7M$ d’investissements, somme qui pourrait aider le pays à se diversifier économiquement. En effet, l’économie du pays repose pour lors essentiellement sur la rente pétro-gazière (60 % des exportations et 20 % du PIB) et a été fortement fragilisée par la pandémie de Covid-19 qui a entraîné une chute de la moitié de leur valeur pour 80 % des exportations. Pour compenser ces pertes, le président Kassym-Jomart Tokayev compte sur la blockchain et a notamment approuvé, le 25 juin 2020, une série d’actes législatifs portant sur la réglementation des technologies numériques dans le pays.

Le Kazakhstan possède d’ores et déjà des avantages concurrentiels et occupe le 4ème rang mondial pour la distribution des taux de hachage (vitesse de fonctionnement d’un dispositif d'extraction de cryptomonnaie) après la Chine, les États-Unis et la Russie. Il possède ainsi 13 fermes numériques, 4 autres étant en cours de développement. La construction de ces data centers et fermes minières numériques au Kazakhstan représente un avantage compétitif grâce à la situation géographique stratégique du pays, qui présente en outre un prix de l’électricité trois fois moins onéreux que la moyenne du reste du monde.

Les mesures du Président ont permis d’aboutir, le 16 septembre 2020, à une série de contrats pour un montant total de plus de 46 M$. Ces derniers ont notamment impliqué des entreprises japonaises comme Smart Eco System ou Nippon Investment Operating Company. Elles introduiront dans le pays des technologies blockchain de pointe dans les secteurs de l'agriculture, des infrastructures et des communications. Leurs experts devraient à terme permettre au Kazakhstan de lancer une bourse de cryptomonnaies dans le but de développer le Centre financier international d'Astana (AIFC).

Sources : Caspian news; The Astana Times.

3+