Les États-Unis s’engagent pour assurer la défense aérienne des pays baltes

Aux termes d’un projet de loi signé le 20 décembre 2019 par le président américain Donald Trump, les États-Unis vont accorder une aide financière directe à la défense de l’Estonie, de la Lettonie et de la Lituanie : 125 millions de dollars (environ 112 M€) seront consacrés en 2020 au développement de la coopération militaire avec ces trois pays et une ligne inédite de financement, dotée de 50 millions de dollars (environ 45 M€), sera en outre consacrée au développement de la défense aérienne balte.

Le ministre estonien de la Défense Jüri Luik s’en est félicité dans un communiqué quelques jours après, insistant sur ce renforcement de la posture de dissuasion et de défense de l’allié américain dans la région. Le ministre letton des Affaires étrangères Edgars Rinkēvičs a, quant à lui, exprimé sa gratitude au partenaire américain.

Cette confirmation des engagements états-uniens sur le flanc est de l’Europe ne peut en effet que réjouir les trois pays, qui demandent depuis longtemps une évolution de la police aérienne assurée depuis quelques années par les alliés (selon un système de rotation) en un engagement de défense aérienne. Celle-ci devrait inclure un système d’alerte précoce, des capacités de surveillance et des systèmes d’armes anti-aériens, ainsi que la présence de personnels qualifiés aptes à mener des opérations anti-aériennes. Si cette transformation requiert une décision unanime des membres de l’OTAN, les Baltes mesurent parfaitement le poids du soutien de Washington.

Qui plus est, le projet auquel il est fait référence dans le communiqué comprend une clause de solidarité qui confirme explicitement l’engagement américain dans la région baltique. Le Pentagone devrait produire une analyse de l’aide concrète envisagée.

Quelques jours avant, le ministre lituanien de la Défense avait annoncé l’achat conjoint avec le voisin letton de milliers de masques à gaz auprès du Royaume-Uni, pour un montant de 3 millions d’euros. Ces masques (9 000 pour la Lituanie, 14 000 pour la Lettonie) sont surtout destinés à équiper les militaires de deux pays déployés en opérations extérieures.

Sources : Ministères estonien et lituanien de la Défense, Telegraf.lv, LSM.lv, lrt.lt.

1+