Lettonie : les archives du KGB partiellement accessibles en ligne

Le 20 décembre 2018, une partie des archives lettones du KGB ont été rendues accessibles sur le site dédié des Archives nationales de Lettonie, kgb.arhivi.lv. On y trouve des index alphabétiques et statistiques, des dossiers d’agents recrutés par les services, des carnets d’adresses d’employés du KGB et des documents du Comité central du Parti communiste de la République soviétique de Lettonie. La plupart des documents sont manuscrits et en langue russe.

Pour accéder à l’information, l’usager doit s’enregistrer et s’identifier. Il doit transmettre notamment son nom, son adresse mail et son mot de passe et préciser le but de sa recherche. En deux jours, 54 000 personnes ont visité le site et 22 000 personnes se sont enregistrées.

En janvier 2019 seront ajoutés sur le site les verdicts concernant la collaboration de citoyens avec le KGB, étant entendu que ces informations n’auront pas de conséquence juridique. À partir de mai 2019, d’autres documents seront ajoutés, à mesure de leur numérisation. Le site sera globalement amélioré, afin de faciliter les recherches.

La mise en ligne de ces documents résulte d’une bataille législative et judiciaire de longue date et n’aura pas été sans provoquer remous et controverses. Il faut dire que certaines personnalités, notamment de la vie politique lettone, figurent sur la liste de ces anciens collaborateurs du KGB.

Mais ce que l’on appelle en Lettonie les « sacs du KGB », préservés grâce à la vigilance des nouvelles autorités lettones qui ont empêché leur destruction au moment du recouvrement de l’indépendance, représentent une masse exceptionnelle de documents précieux. Ils devraient permettre aux historiens d’éclairer la période couvrant les années 1953-1991.

Sources : The Baltic Times, LETA, MixNews.lv.

0