Lettonie : sondages autour de l’esprit d’entreprise et de l’attractivité des employeurs

Par Céline Bayou (sources : The Baltic Times, The Baltic Course, LETA)

D’après un sondage réalisé en août 2017 par l’institut SKDS pour la banque SEB, 59% des habitants de Lettonie ont eu l’idée de créer une ou des entreprises, sans réaliser leur rêve. Mais 40% de ceux qui ont eu ce genre de projet l’ont réellement lancé au cours des deux ou trois dernières années. 60% des Lettons qui ne sont pas entrepreneurs ont déjà envisagé cette option mais 25% de ces derniers seulement pensent réellement se lancer. De leur côté, les entrepreneurs se révèlent motivés par leur expérience, puisque 41% d’entre eux étudient la possibilité de créer une seconde entreprise.

Les facteurs cités comme motivant une telle activité sont l’opportunité de réaliser ses propres projets (60%), l’indépendance (59%), la possibilité de bénéficier de revenus supplémentaires (44%) et celle de fixer son propre emploi du temps (43%). Trois sondés sur cinq citent l’attrait d’une situation où la personne est son propre employeur et 81% des chefs d’entreprise interrogés affirment qu’ils ne pourraient plus envisager d’être subordonnés à un supérieur.

Actuellement, un résident sur cinq en Lettonie est entrepreneur.

Simultanément, un autre sondage réalisé par Kantar TNS concernant, cette fois, les employeurs jugés les plus attractifs, montre que ce sont les entreprises publiques et les administrations qui sont les plus prisées par les Lettons. Les salariés citent comme les plus attractives les entreprises Latvijas Valsts Meži (LVM, compagnie publique de gestion des forêts), Latvenergo (la compagnie publique de transport et de distribution d’énergie), la compagnie aérienne Air Baltic, l’Aéroport international de Riga, la Banque de Lettonie et Latvijas DzelceĮš (LDz, chemins de fer lettons). On retrouve à peu près le même classement auprès des étudiants interrogés qui ajoutent toutefois quelques grandes entreprises privées. Les sondés justifient leur appréciation par le fait que ces entreprises offrent des emplois stables.

0