Roumanie : la santé, priorité secondaire du programme du gouvernement

Le libéral Ludovic Orban a été nommé Premier ministre en novembre 2019 et a dirigé l’action du gouvernement roumain jusqu’au 5 février 2020, jour où il a été renversé par une motion de censure déposée par l’opposition.

Pour autant, ayant reçu le soutien d’une partie de l’opposition en pleine crise épidémique de coronavirus, L. Orban s’est maintenu en poste et a obtenu, le 13 mars, l’approbation de son programme de gouvernement par le Parlement roumain.

Ce texte et son préambule présentent les priorités gouvernementales actuelles : suppression de l’unité d’enquête sur les délits commis par le personnel du ministère de la Justice, organisation de prochaines élections, cotation boursière de l’entreprise Hidroelectrica (plus grand producteur d’électricité de Roumanie), déblocage des investissements offshore en mer Noire… Le préambule rappelle « la situation politique difficile à laquelle la Roumanie est confrontée aujourd’hui et qui nécessite la promotion d’un programme de gouvernance avec des objectifs à court terme, qui préparera les réformes nécessaires à la modernisation de la Roumanie dans un esprit européen ».

Très loin derrière les premiers dossiers politiques, la Santé n’occupe que la huitième place des préoccupations gouvernementales, sans évoquer l’épidémie actuelle de coronavirus. Alors que l’OMS venait de reconnaître l’état de pandémie deux jours avant le discours de politique générale du gouvernement roumain, le sens des priorités des dirigeants politiques interroge depuis quelques jours la presse nationale.

Face à ces critiques, le 15 mars, L. Orban a annoncé lors d’une conférence de presse donnée à Vila Lac (où il est placé en confinement) que le gouvernement pourrait prochainement déclarer l’état d’urgence pour limiter la propagation du virus. Il pourrait plafonner les prix des médicaments, afin d’empêcher la spéculation. Mi-mars, la Roumanie comptait déjà près de 500 cas avérés de Covid-19 sur son territoire.

Sources : Antena 3, Digi 24, Euro Topics.

0