Roumanie : le parc national de Buila-Vânturariţa vers l’UNESCO

La Roumanie n’héberge encore qu’un seul des 147 géo-parcs mondiaux reconnus par l’UNESCO. Ce site, dit « des Dinosaures », se trouve dans le pays de Hateg (région transylvaine). Mais, depuis 2019, l’association écologique Kogayon de Costeşti (comté de Vâlcea) ambitionne d’obtenir elle aussi ce sésame pour le parc national de Buila-Vânturariţa, un espace naturel protégé situé en Olténie (Roumanie du Sud) et dont elle assure la préservation aux côtés des autorités locales depuis 2005. L’association estime que la reconnaissance de ce statut permettra de sensibiliser les habitants et les touristes à la protection de la biodiversité de ce territoire, et lui apportera de nombreuses opportunités de développement économique, avec à la clé la création de nombreux emplois.

Le projet, soutenu par les pouvoirs publics et les entreprises locales, concerne un espace de 63 000 hectares s’étendant sur six communes (Vaideeni, Horezu, Costeşti, Bărbăteşti, Stoeneşti et Olăneşti), accueillant 25 000 habitants et présentant aussi bien des richesses naturelles que culturelles (architecture des maisons paysannes ou artisanat traditionnel avec les céramiques de Horezu et les tapis olténiens). Les écoles sont également associées à cette démarche, afin de poursuivre l’éducation des prochaines générations dans un esprit de protection de la nature.

Florin Stoican, le président de l’association, est convaincu de la réussite du projet et de la réponse favorable de l’UNESCO. La procédure prendra cependant encore au moins deux ans. Une lettre d’intention sera envoyée à l’organisation internationale en mai 2020, avant que l’ensemble du dossier lui soit transmis en octobre et que, au printemps 2021, des observateurs viennent évaluer le site.

Sources : Antenna 3, The World News, page Facebook Oltenia de sub Munte.

0