Roumanie : révélations sur une nouvelle affaire de corruption dans le comté de Vaslui

Dans sa Une du 26 mars 2019, le quotidien Jurnalul Naţional a accusé la famille de Vaslui Eduard Popică, l'un des plus jeunes préfets de Roumanie, connu pour son mode de vie extravagant et ses nombreuses acquisitions immobilières, d’être mêlée à une affaire de détournement de fonds publics portant sur plus de 70 millions de lei (soit plus de 14,5 M €). Selon le journal, le beau-père du préfet, Emil Savin surnommé « le roi de l’asphalte de Vaslui », serait le réel bénéficiaire de ces malversations.

Le 9 janvier 2019, le Conseil du comté de Vaslui (autorité administrative en charge des services publics du comté, en coordination avec les collectivités locales) a attribué une partie du contrat de réhabilitation et de modernisation de la route Vaslui - Bârlad - Laza - Codăieşti à la société Soragmin. Cette entreprise appartient au fonds d’investissement Salcia SRL, lui-même contrôlé par Cristina Mădălina Savin, fille d'E. Savin et belle-sœur du préfet. Son époux purge actuellement une peine de 16 ans de prison pour meurtre.

La Soragmin est donc chargée de rénover prochainement deux des trois tronçons de la voie grâce à des fonds publics alloués portant sur des montants respectifs de l’équivalent de 10,6 et 4,3 M €. Pour réaliser les travaux, elle pourra recourir à ses neufs sous-traitants habituels, dont l’entreprise Transmir SRL, propriété d’Emil Savin. Le Conseil du comté de Vaslui n’en est pas à son coup d’essai puisqu’il est à l’origine de la plupart des 150 contrats octroyés aux diverses sociétés détenues par E. Savin, pour une valeur totale de 126 M €.

Sources : Jurnalul National, TV Total, Romania Libera.

0