Roumanie : un célèbre universitaire propose la création d’un fonds national de solidarité

Le 1er juin 2020, le professeur Dan-Virgil Voiculescu, prix de mathématiques de l’Académie des Sciences des États-Unis d’Amérique en 2004 pour son travail sur les probabilités libres, a mis en garde les pouvoirs publics roumains contre les déséquilibres du système public de retraite, sous-financé et géré « de manière inefficace » au cours des 30 dernières années. Sur son blog, le scientifique explique que cette situation constitue une grande menace pour la stabilité financière actuelle de la Roumanie. Déjà, 10 % des retraités ne disposeraient pas des ressources nécessaires pour bénéficier de soins médicaux de qualité, d’une alimentation saine et abordable ou de conditions de vie décentes ; un contexte socio-économique que le scientifique juge dramatique.

L’universitaire préconise de créer un Fonds national de solidarité, apportant un soutien significatif au système actuel de pensions. Selon D.-V. Voiculescu, ce dispositif pourrait être en partie financé par les entreprises privées dont le chiffre d’affaires est supérieur à 1 million d’euros. Concrètement, si une entreprise enregistre un bénéfice de 100 000 euros (10 % de son chiffre d’affaires d’1 M), 1 000 euros pourraient être alloués au Fonds national de solidarité. Si ce fonds voit le jour, la famille Voiculescu pourrait elle-même apporter une contribution financière symbolique.

La proposition de l’intéressé intervient alors que l’Union européenne vient d’allouer plus de 30 milliards d’euros à la Roumanie pour l’aider à combler son retard en termes d’infrastructures. L’universitaire souhaite que cette somme soit utilisée en priorité pour réaliser un plan d’investissement massif « stratégique et responsable » portant principalement sur le secteur agricole, la recherche scientifique (inventions, innovations...) et de grands travaux publics.

Sources : Antena 3, Info Ziare, Stiri Pesurse.

0