Russie : répression contre les actions de solidarité aux protestataires

Aux termes des dispositions du Code administratif de la Fédération de Russie, l’activiste Youri Tchesnokov a été condamné au versement d’une amende de 25 000 roubles (278 €) par le tribunal de district d’Arkhangelsk pour avoir participé à l’organisation d’une action de solidarité en faveur du Bélarus sur la place Lénine de cette ville du Grand Nord russe, le 15 août dernier.

Les habitants de la ville s’étaient alors rassemblés dans le plus grand calme et visiblement de manière spontanée sur cette place réputée pour accueillir aussi, les jours de congés, ceux qui viennent « nourrir les pigeons », expression consacrée pour désigner les manifestants solidaires des protestataires de Khabarovsk (ces derniers dénonçant depuis le début de l’été l’arrestation de leur gouverneur, Sergueï Fourgal). Cette chaîne humaine n’a pas eu l’heur de plaire à la police qui a refusé de la considérer comme spontanée.

Les autorités judiciaires d’Arkhangelsk ont tenté d’ajouter d’autres charges au dossier de Youri Tchesnokov mais ont échoué, faute d’élément et en raison de vices de forme. L’activiste a ainsi été arrêté le 17 septembre pour non-respect des règles lors des manifestations et… immédiatement relâché. Il est aussitôt reparti sur la place Lénine, pour continuer à « nourrir les pigeons ».

Ce harcèlement est à mettre au compte du responsable de la police d’Arkhangelsk, Alexeï Ogorelkov, bien connu des habitants de la région pour son zèle à l’encontre des manifestants quels qu’ils soient. Il a notamment été témoin à charge dans l’affaire pénale contre Andreï Borovikov, chef local du quartier général d’Alexeï Navalny. A cette occasion, A. Borovikov avait été reconnu coupable d’avoir organisé et mené la grande manifestation non autorisée contre l’Ecotekhnopark de Shies (situé à proximité d’Arkhangelsk), le 7 avril 2019. Plusieurs milliers de personnes s’étaient alors rassemblées pour protester contre le projet de création d’une immense décharge censée accueillir les ordures de Moscou.

Sources : The Barents Observer, Novaya Gazeta, nd29.rf.

1+