Slovénie : le gouvernement déclare la fin de l’épidémie de Covid-19

Le premier cas d’infection au Covid-19 en Slovénie a été détecté le 4 mars 2020, sur un ressortissant marocain en provenance d’Italie. La pandémie frappait ce petit pays de deux millions d’habitants en pleine transition gouvernementale, c’est-à-dire un jour après l’arrivée de Janez Janša (Parti démocratique slovène) à la tête du gouvernement.

Malgré les craintes de diffusion de la maladie au sein de la population, la Slovénie a été faiblement touchée par le virus jusqu’à aujourd’hui : mi-mai, à peine 1 464 cas d’infection avaient été signalés, dont 103 décès. Au cours des deux premières semaines de mai, les services de santé n’ont pas détecté plus de 7 nouveaux cas par jour.

Dans ce contexte, le gouvernement slovène a déclaré la fin de la pandémie de coronavirus dès le 14 mai 2020. Rassuré sur l’état sanitaire dans son pays, le Premier ministre J. Janša a déclaré devant le Parlement que la Slovénie avait « apprivoisé l’épidémie au cours des deux derniers mois » et qu’elle avait dorénavant la meilleure situation épidémiologique d’Europe. Elle devenait ainsi le premier pays européen à sauter le pas.

Les autorités ont donc décidé de lever certaines restrictions, parmi lesquelles l’obligation d’isolement de 7 jours pour les personnes qui arrivent en Slovénie en provenance d’autres États de l’Union européenne. En revanche, la « quatorzaine » est maintenue à l’égard des ressortissants de pays tiers. Malgré l’amélioration de l’état sanitaire, les citoyens devront toujours continuer à suivre les gestes barrières pour éviter une nouvelle propagation du virus. Les Slovènes doivent porter un masque dans les espaces publics fermés et se tenir à au moins 1,5 mètre les uns des autres, ou encore se désinfecter les mains à chaque fois qu’ils pénétreront dans les espaces publics.

Cette levée des mesures restrictives n’est pas surprenante, et le gouvernement, observant attentivement les données sanitaires, avait déjà commencé à assouplir le « verrouillage » à partir du 20 avril. Les transports publics avaient progressivement repris au cours de la deuxième semaine de mai et, au cours des prochains jours, certains élèves retourneront à l’école. Dans le même temps, bars et restaurants ainsi que les petits hôtels (30 chambres au plus) rouvriront.

Autre conséquence directe de la fin officielle des mesures exceptionnelles et de l’état d’épidémie, l’aide financière apportée jusque-là aux citoyens et aux entreprises touchées par le coronavirus prendra fin le 31 mai.

Sources : Reuters, Euractiv, Anadolu Agency.

0