Tadjikistan : des médias insatisfaits

L’édition du 24 décembre 2019 de l’hebdomadaire tadjik Takhti Koubod (Le trône de Koubod), organe de presse officiel de la région de Khatlon, est parue avec sa page de Une entièrement blanche et vide.

Il s’agissait pour le média de protester contre la difficulté d’obtenir des informations objectives et contre le refus des fonctionnaires locaux de coopérer avec les journalistes. C’est la première fois, dans ce pays, qu’un organe de presse public se livre à une telle action, déjà menée par des médias tadjiks indépendants pour les mêmes raisons. Ces derniers ont a maintes reprises dénoncé également la censure à l’œuvre, les pressions et opérations de chantage menant parfois à l’autocensure ; certains journalistes indépendant ont d’ailleurs cessé leur activité ou quitté le pays.

La rédactrice en chef du journal, Adolat Saïfoulloïeva, s’est livrée en page 2 à un édito, expliquant que cette Une est le miroir dans lequel chaque fonctionnaire de la région doit se contempler. Elle y dénonce le manque d’informations objectives disponibles et le fait qu’aucun représentant de la région n’a accepté en 2019 d’écrire une seule ligne dans son média. Pourtant, son journal est l’unique média local, présent chaque semaine sur 8 pages grâce aux efforts conjugués de deux professeurs qui s’adonnent au journalisme à mi-temps. Dans ces conditions, il leur est impossible, sans aide, de couvrir tous les problèmes, pourtant nombreux, de la région.

La rédactrice en chef dénonce là un problème récurrent au Tadjikistan, où les représentants des structures officielles ignorent le plus souvent les sollicitations des journalistes.

À l’automne 2019, plusieurs médias locaux avaient également protesté contre la difficulté pour des journalistes étrangers d’obtenir leur accréditation.

En août 2019, l’Association tadjike des médias indépendants avait, quant à elle, réalisé avec le soutien du Fonds Soros un sondage qui avait révélé que 96 % des journalistes estimaient que l’accès à l’information dans le pays était insatisfaisant.

Sources : RFE/RL, Fergana.news, Ozodi.

0