Tchétchénie : citron, miel, ail et prières contre le coronavirus

Le président de la république de Tchétchénie Ramzan Kadyrov s’est adressé aux fonctionnaires de la république en leur demandant de ne pas paniquer face à la pandémie de coronavirus : « Les gens ne dorment plus depuis que la maladie est apparue en Chine, ils parlent d’un virus. Ils ont peur qu’il arrive et qu’ils meurent. Attends, de toute façon tu vas mourir. N’essaie pas de mourir avant de mourir. Mais tu mourras quand même », a-t-il asséné à l’assemblée silencieuse réunie devant lui.

Il a ensuite morigéné les réseaux sociaux, dont Whatsapp, qui ne parlent que de la pandémie, alors que des milliers de personnes meurent de la grippe et que le virus est le même (sic).

Pour le Président tchétchène, ceux qui sont en bonne santé se remettront du virus, les autres - non. « Pour renforcer vos défenses immunitaires, mélangez du citron et du miel dans de l’eau, et asseyez-vous. Mangez de l’ail. Le sang sera pur ! » a-t-il conclu d’un geste rassurant mais agacé.

Le 13 mars, R. Kadyrov a par ailleurs conseillé à ses concitoyens de ne pas se rendre à l’étranger et de ne pas participer à des rassemblements de masse. Il a invité les musulmans à prier cinq fois par jour et à se préoccuper de leur santé, notamment en termes d’hygiène, de propreté et d’ordre.

Sur l’ensemble du territoire russe, le nombre de personnes infectées par le coronavirus s’élèverait, officiellement, à 59 personnes. En Tchétchénie, aucun cas n’a été détecté et sept personnes, de retour de l’étranger, sont placées en quarantaine.

Sources : Znak.ru, BBC, Gazeta.ru, RIA Novosti.

1+