Ukraine : l’expérience allemande pour procéder à la fermeture des mines de charbon

En janvier dernier, le ministère ukrainien de l’Énergie a adopté un projet de transition énergétique verte à horizon 2050. Ce plan prévoit la fermeture des mines de charbon publiques non rentables. Pour le mettre en œuvre, Kyiv souhaite s’inspirer de l’expérience allemande afin de procéder sans trop de dégâts sociaux à la fermeture progressive de ces mines dans des villes de taille moyenne. C’est du moins ce que vient d’annoncer la ministre de l’Énergie par intérim Olha Bouslavets.

L’Ukraine compterait près de 65 monovilles entièrement tournées vers l’extraction du charbon ; dans ces villes, une unique entreprise emploie la main-d’œuvre locale et, dans la plupart des cas, un employé de la mine nourrit toute une famille. La question est donc de défendre le pouvoir d’achat de ces salariés en procédant à la reconversion de régions entières.

Or l’Allemagne, en pleine transition énergétique, peut prodiguer des conseils en la matière : la ministre s’est déjà entretenue avec l’ambassadeur d’Allemagne en Ukraine, en vue d’élaborer un projet-pilote qui permettra de résoudre les problèmes sociaux et environnementaux que ne manquera pas de provoquer la fermeture des mines.

 

Sources : Kommersant, Radio Svoboda, TASS.

0