Ukraine : relatif satisfecit de l’Union européenne

Le 22ème sommet entre l'Union européenne et l’Ukraine s’est déroulé le 6 octobre 2020 à Bruxelles. Il a été l’occasion de saluer le succès de l’accord d’association signé en mars 2014 et entré en vigueur en janvier 2017, ce dernier ayant entrainé une augmentation de plus de 65 % des échanges commerciaux entre les deux partenaires.

L’UE a tenu, durant le sommet, à rappeler son soutien à l’indépendance, à la souveraineté et à l'intégrité territoriale de l’Ukraine. Elle a réitéré sa condamnation de l'annexion illégale de la Crimée, de la militarisation de la péninsule ainsi que de la grave détérioration de la situation des droits de l'Homme dans les zones hors du contrôle du gouvernement ukrainien. Les sanctions européennes sur la Russie seront donc maintenues et renouvelées, jusqu’à ce que la Russie et l’Ukraine mettent en œuvre les accords de Minsk.

L’UE a également salué les efforts réformateurs menés par le gouvernement ukrainien, qui se sont principalement traduits par une décentralisation et une démocratisation accrues, ainsi que par des réformes électorale, foncière et bancaire.

Mais Bruxelles continue par ailleurs d’encourager Kiev à améliorer son système judiciaire, son État de droit, le pluralisme des médias et à accentuer la lutte contre la corruption. Les dirigeants de l’UE ont profité du sommet pour rappeler l’importance de la mise en œuvre de toutes les politiques convenues dans le cadre du programme d'assistance de l'UE et du FMI. Principal soutien de l’Ukraine dans le cadre de la pandémie de Covid-19, l’UE consacre à ce pays 190 millions d’euros en tant que mesures de soutien et 1,2 milliard d’euros sous la forme d’assistance macrofinancière (programme AMF).

La coopération économique et politique, vivement encouragée lors des déclarations communes de l’Ukraine et de l’Union européenne, devrait donc être renforcée dans les années à venir.

Dans le prolongement de cette rencontre, le 6ème sommet du Partenariat oriental avec  l'Arménie, l'Azerbaïdjan, le Bélarus, la Géorgie, la Moldavie et l'Ukraine aura lieu en 2021. Il devrait permettre aux États participants d’approuver, eux aussi, de nouveaux objectifs politiques, économiques, énergétiques et sociaux.

Sources : The Odessa Journal, Council of the European Union, Ukrinform.net.

3+