Ukraine : Washington s’inquiète de l’emprise économique chinoise

Le Secrétaire d’État américain Mike Pompeo a échangé le 26 août par téléphone avec le président ukrainien Volodymyr Zelensky afin de lui exprimer ses préoccupations concernant l’emprise des investissement chinois en Ukraine.

Il a en particulier évoqué la tentative de la Chine de racheter l’entreprise Motor Sich, mondialement connue pour sa production de moteurs d’avions et d’hélicoptères, notamment militaires. Jusqu’en 2014, l’entreprise avait la Russie comme client quasi exclusif.

En février 2020, la Chine avait déjà tenté d’acheter Motor Sich, dans le cadre d’un contrat de fourniture de moteurs d’avions civils, mais Washington était intervenu afin d’empêcher cette transaction, au risque de placer Kiev en délicatesse avec son partenaire asiatique. Au cours de l’hiver, l’ambassadeur américain à Kiev, William Taylor, avait laissé entendre que des entreprises américaines étudiaient la possibilité de faire une offre intéressante à Motor Sich. Depuis, l’ambassadeur a quitté son poste et le nom des entreprises concernées n’a jamais été connu.

Aujourd’hui, Vyatcheslav Bohuslayev, propriétaire de Motor Sich, aurait de nouveau accepté de vendre la majeure partie de ses actions à des entreprises chinoises et serait en attente de l’approbation du gouvernement ukrainien. Si l’accord devait se concrétiser, il donnerait à la Chine accès aux technologies soviétiques détenues par l’entreprise ukrainienne, dont celles permettant la production des moteurs des Yak-130 et des hélicoptères Mi-26.

Sources : Kyiv Post, RFE/RL, U. S. Department of State.

0