Visite du pape François en Bulgarie et en Macédoine

Le pape François qui, en 2018, avait appelé les fidèles à entendre « le cri des pauvres », porte depuis plusieurs années déjà intérêt à certaines régions d’Europe les plus défavorisées, et notamment à des pays de la péninsule balkanique.

Après s’être rendu en Albanie en 2014 et en Bosnie-Herzégovine en 2015, il s'est déplacé pour sa 29e visite apostolique en Bulgarie, pays le plus pauvre de l'Union européenne, puis en Macédoine du Nord, du 5 au 7 mai 2019.

Dès son arrivée à Sofia, il a été chaleureusement accueilli à la descente de son avion par le Premier ministre Boïko Borisov. Il s’est ensuite rendu dans la cathédrale orthodoxe Saint-Alexandre Nevsky. En ce lieu consacré, un présent de la communauté catholique bulgare sofiote, une icône de la vierge Marie, lui a été remis devant un parterre de fidèles et avant qu'il ne s'entretienne longuement avec la hiérarchie ecclésiastique locale.

Tôt le lendemain matin, dans le Centre d'accueil de réfugiés de Vrajdebna (l’un des trois centres de réfugiés de la capitale bulgare) ouvert en 2013, le Saint-Père a pu échanger de manière informelle avec une cinquantaine d’hébergés majoritairement originaires de Syrie et d’Irak. Avant son départ, le pape leur a lancé un message d’espoir et, en s'adressant également aux journalistes, a déclaré que « le monde des migrants et des réfugiés est une croix, une croix de l'humanité, la croix de nombreuses personnes qui souffrent ». Sur place, il a également pu s’entretenir avec le directeur de Caritas Bulgarie, Emanuil Patashev. Selon la responsable de la communication de Caritas Bulgarie, le pape souhaitait lors de ce passage dans le centre « aider tout le monde à comprendre que nous sommes égaux dans notre vulnérabilité », migrants et Européens.

Le même jour, il s’est rendu dans la petite ville de Rakovski (bastion catholique dénombrant entre 7 et 8 000 baptisés), pour y visiter les fidèles de l’église de l’archange Saint-Michel avant de regagner Sofia et de s'envoler vers la Macédoine, seconde destination de ce voyage apostolique.

À Skopje, ville natale de Mère Teresa connue pour son action personnelle caritative, il a échangé avec des prêtres et la population catholique et a visité le mémorial dédié à Sainte Teresa de Calcutta (Anjezë Gonxhe Bojaxhiu de son nom civil).

Il a regagné le Vatican en cours de soirée pour y préparer son prochain voyage en Roumanie, prévu au début du mois de juin.

Sources : Vatican News, Bulgarian TV, Dnes, KTOTV, Deutsche Welle, La Croix.

 

1+