République tchèque : de la slivovice au désinfectant, il n’y a qu’un pas

Alors que, face à la pandémie de Covid-19, la République tchèque se trouve comme d’autres pays en manque d’équipements de base, deux producteurs locaux d’alcool viennent d’annoncer qu’ils allaient se lancer immédiatement dans la production de désinfectant pour les mains.

Le temps de l’épidémie, Stock Plzeň Božkov et Rudolf Jelínek vont en effet tenter d’aider les professionnels de la santé et la population en fournissant aux pharmacies, droguistes et centres hospitaliers ce qu’ils sont capables de produire, à savoir de l’alcool ; mais cette fois non pas à destination de consommation classique mais en vue de désinfection.

Stock Plzeň est bien connu dans le pays pour sa production traditionnelle de tuzemák (rhum tchèque), de vodka Amundsen et de Fernet Stock (l’un des spiritueux à base d’herbes les plus populaires du pays). Durant quelques temps, l’entreprise fera plutôt sortir de ses distilleries des bouteilles de 2 litres de désinfectant : dès la semaine prochaine, ce sont 90 000 bouteilles qui sont promises. Fait remarquable, Stock Plzeň s’est engagé à fournir le désinfectant gratuitement, à la fois aux structures de santé publique, aux chaînes de restauration encore en activité dans le pays et aux pompiers et secouristes de Plzeň.

De son côté, Rudolf Jelínek, très connu également pour sa production de slivovice (alcool de prunes), va produire du désinfectant à 76 % dans des bouteilles de 50 cl qu’il mettra en vente directement auprès des particuliers. Dans la mesure où le désinfectant sera fabriqué à partir d’alcool de consommation soumis à une taxe d’accise, Rudolf Jelínek précise que le prix final en sera affecté. L’entreprise pourrait certes dénaturer l’alcool (afin de le rendre impropre à la consommation, ce qui permettrait d’en réduire le prix) mais cela nécessiterait une modification du mode de production. Or, le temps presse.

Ces deux initiatives se veulent spontanées, les responsables des ventes de deux entreprises assurant n’avoir pas été approchés par les autorités tchèques.

Sources : Expats.cz, PragueMonitor.com, Stock.cz, Rudoljelinek.com.

0