Bulgarie : l’attention portée par Slavi Trifonov aux Bulgares de l’étranger

Le 4 avril 2021, les Bulgares se sont rendus aux urnes pour élire les députés de la 45e Assemblée nationale. Ce scrutin a vu la victoire du GERB (parti au pouvoir), arrivé en tête (25,7 %), mais talonné par « Il y a un tel peuple » (ITN) du célèbre chanteur de variété Slavi Trifonov (18,3 %). L’Assemblée nationale nouvellement élue s’est réunie le 15 avril et a élu à sa tête Iva Miteva, avocate membre d’ITN. L’intéressée a obtenu le soutien de six groupes parlementaires, profitant d’un contexte d’opposition générale à Boyko Borissov et à son parti, le GERB. Faisant l’unanimité contre lui, ce dernier n’est pas en mesure de constituer un nouveau gouvernement.

Depuis le 23 avril, c’est le parti de S. Trifonov qui est en charge de former un gouvernement, mais ITN semble rejeter l’idée de s’associer à d’autres formations politiques. Il privilégierait dorénavant l’hypothèse de la convocation de nouvelles élections législatives pour arriver cette fois-ci en tête.

La tenue d’un nouveau scrutin paraît probable et, au vu de cette éventualité, six projets de loi modifiant le scrutin électoral ont été déposés par les groupes parlementaires. Mais un seul a été approuvé par la Commission parlementaire des Affaires juridiques, le 21 avril : il s’agit d’une proposition d’ITN qui comprend le vote automatique (machine à voter) dans les sections de plus de 300 électeurs et la vidéosurveillance lors du dépouillement. La proposition tente aussi de répondre à plusieurs doléances émanant des expatriés, avec notamment la création d’une circonscription propre aux Bulgares de l’étranger, le vote par correspondance (avec une expérimentation du vote électronique à distance), mais aussi et surtout la fin des restrictions portant sur le nombre de bureaux de vote à l’étranger. Lors du scrutin du 4 avril, la limitation très controversée à 35 sections de vote par pays avait privé de l’exercice du droit de vote des milliers, voire même très probablement des dizaines de milliers, d’expatriés. L’importance de la base électorale d’ITN à l’étranger (30 % des électeurs expatriés ont voté pour lui) explique probablement ces amendements : en faisant voter ce texte, ITN peut espérer bénéficier à nouveau du soutien des Bulgares de l’étranger dans le cas de l’organisation d’un nouveau scrutin (le 11 ou le 18 juillet 2021), après que les partis politique victorieux aient tous échoué à former un gouvernement.

Le 23 avril, le Parlement a adopté en première lecture ce projet de loi, donnant encore plus de crédibilité au nouveau parti au sein de la diaspora. Mais, pour s’assurer d’un soutien dans les urnes, certains partisans influents de Slavi Trifonov maintiennent un contact régulier avec des Bulgares de l’étranger et se montrent sensibles à leurs demandes : l’un d’entre eux prête notamment l’oreille aux doléances des familles expatriées à Moissac en France, où la tenue du scrutin électoral du 4 avril a été interdit par la préfecture du Tarn-et-Garonne, décision vécue comme une trahison des autorités françaises.

Sources : BGNES, Standart, DW, Mediapool, entretiens avec des membres de la communauté bulgare d’Occitanie.

1+