Russie : l’île arctique de Kolgouïev transformée en réserve naturelle

Située au sud-est de la mer de Barents et rattachée au district autonome des Nenets, l’île de Kolgouïev, couverte de toundra, de tourbières et de moraines, abrite quelques colonies d’oiseaux (dont migrateurs), de rennes et de renards polaires. Peu nombreux, ces spécimens n’en sont pas moins très rares et, pour certains, en voie de disparition.

Les autorités du district, en coopération avec le ministère fédéral des Ressources naturelles, viennent de décider de transformer certains espaces de la petite île ronde en réserve naturelle (l’île de 3 500 km² abrite environ 400 habitants dont plus de la moitié sont employés par le secteur pétrolier local).

L’île est en effet l’objet d’une exploitation pétrolière assurée par Urals Energy (qui, en 2016 , a racheté Arctic Oil Company Ltd. - ANK), détentrice d’une licence pour l’exploitation d’un gisement situé au sud-est de l’île et dont les réserves sont estimées à 16 millions de barils. Actuellement, la production du gisement est de 340 barils par jour.

La politique environnementale sur l’île sera désormais très stricte, afin de préserver la biodiversité de ce milieu arctique : dans les zones concernées, ne seront plus autorisées que les activités traditionnelles, comme la pêche et l’élevage de rennes. La population de ces derniers (moins de 200 aujourd’hui) a fortement chuté au cours des dernières années (on en dénombrait plus de 12 000 en 2012, année où on évoquait une surpopulation). Ce projet de réserve naturelle entre dans le cadre de la Stratégie pour le développement de la zone arctique de la Fédération de Russie et pour la sécurité nationale jusqu’en 2020. Cette stratégie prévoit d’assurer la conservation de la diversité biologique de la flore et de la faune arctiques tout en préservant une activité économique qui ne cesse de croître et en tenant compte du changement climatique à l’œuvre.

Sources : Site du gouvernement nenets, The Independent Barents Observer. The Moscow Times.

0