Bulgarie : inquiétudes après les festivités de Yordanovden à Kalofer

Les festivités de Yordanovden (Saint Yordan), associées à une tradition de purification par l’eau (en référence au baptême dans le Jourdain), se déroulent chaque année le 6 janvier en Bulgarie. Les hommes se doivent alors de se jeter dans ces cours d’eau pour récupérer une croix ou un crucifix qu’ils y ont préalablement lancée.

Malgré la pandémie et les réticences des autorités, les festivités ont été maintenues cette année, notamment à Kalofer, ville de 3 600 habitants du district de Plovdiv. Nombre de ses habitants s’enorgueillissent du passé résistant de leur cité face à l’envahisseur ottoman et les hommes mettent en avant leur virilité qu’ils décrivent comme hors du commun. Ils ont donc, ce 6 janvier, plongé dans les eaux de la rivière Tundzha, et dansé le horo (une ronde folklorique), sans respecter les distances de sécurité.

Le ministère de la Santé, qui craint un nouveau cluster, a interpellé le maire de la ville, Roumen Stoyanov, qui a organisé et participé à l’événement malgré la situation sanitaire bien connue (plus de 8 000 personnes sont décédées du coronavirus en Bulgarie depuis le début de la pandémie). Une enquête a été ouverte par l’Inspection régionale de la santé. L’attitude de l’édile a également été condamnée par Dani Kanazireva, président du parti Union pour Plovdiv.

Pour sa part, R. Stoyanov a assumé publiquement sa décision, étant un fervent défenseur des traditions, et a déclaré qu’il devrait être le seul à être sanctionné.

Le 7 janvier, les autorités lui ont notifié qu’il serait redevable d’une amende de 100 à 500 leva (soit 50 à 250 euros), loin des montants avancés un premier temps par les médias. En réponse, le maire a remercié les Bulgares de sa ville et de l’étranger, qui ont spontanément proposé de faire des dons pour payer eux-mêmes l’amende infligée. Il a toutefois concédé que, s’il ne craignait pas de devoir s’acquitter d’une amende, il était finalement inquiet à l’idée que sa ville soit sévèrement affectée par l’épidémie à la suite de ces festivités.

Sources : Nova TV, BTV, BNT.

0