Europe du Sud-Est : où en est la pandémie de Covid-19 ?

L’épidémie de Covid-19 continue de progresser dans la plupart des pays d’Europe du Sud-Est. Depuis le début de la crise sanitaire, plus de 62 500 cas de personnes infectées ont été recensés en Roumanie, plus de 28 000 en Serbie, 27 660 en Moldavie, respectivement près de 13 700 et 13 400 en Bosnie-Herzégovine (BiH) et en Bulgarie, 11 750 en Macédoine du Nord, 10 250 au Kosovo, 6 400 en Albanie, 5 600 en Croatie et 3 600 au Monténégro.

Quant au nombre de décès enregistrés dans chacun des pays, il reste, excepté en Roumanie (2 729 morts), encore relativement faible :845 en Moldavie, 646 en Serbie, 527 en Macédoine du Nord, 447 en Bulgarie, 394 en BiH, 327 au Kosovo, 199 en Albanie, 158 en Croatie et 64 au Monténégro (10 août 2020). Les autorités sanitaires bosniennes, en particulier, restent cependant sur leurs gardes, compte tenu de la progression des nouveaux décès enregistrés ces dernières semaines.

De nombreux nouveaux cas ont été récemment détectés dans plusieurs pays grâce aux tests ; une stratégie souvent fructueuse pour les états, malgré son coût financier. Ainsi, les Macédoniens ont été près de 113 600 à se faire dépister. En Bosnie-Herzégovine sur les 95 385 échantillons testés à ce jour, l’infection au SRAS-CoV-2 a pu être confirmée chez 8 609 patients, permettant ainsi de limiter la propagation de la maladie. Mais, dans certains pays, tels que la Bulgarie, les dépistages sont désormais moins nombreux, ce qui inquiète les professionnels de santé. De plus, le nombre de cas asymptomatiques est globalement significatif en Europe du Sud-Est (par exemple, pour la seule Roumanie, 6 500 personnes présentant ce profil ont été recensées) et pour éviter l’apparition de clusters, le dépistage apparaît dès lors nécessaire.

Les hospitalisations en lien avec ce virus demeurent encore nombreuses (par exemple près de 850 patients sont isolés en établissement de santé en Bulgarie), même si de nombreux individus infectés sont d’ores et déjà guéris (30 311 patients en Roumanie, plus de 5 000 en BiH…)

Les gestes barrières et notamment le port du masque ne sont pas toujours très respectés dans ces pays, où la proximité fait partie des codes socioculturels. Toutefois, la médiatisation de la contamination de certaines personnalités (comme le Premier ministre du Kosovo Avdullah Hoti début août), vient rappeler à certains imprudents que la maladie continue sa progression.

Sources : Oslobojdenie, Press 24, Mediapool, Slobodna Bosna, Worldometers info.

0