Kazakhstan : la coopération d’armement avec Moscou va bon train

Dans le cadre de l’appui russe au programme de rééquipement des forces armées kazakhstanaises, Noursoultan a reçu, le 13 novembre 2020, un lot de chasseurs lourds multi-rôles Su-30SM. Cette livraison fait suite aux accords signés entre le Russe IRKUT et l’entreprise KASPEX, créée en 2018 par le gouvernement kazakhstanais pour équiper ses forces armées, notamment en pilotant les importations d'armes et de matériel militaire du pays (KASPEX gère également les ventes d’armes du pays).

Dérivé du Su-30MKI, le Su-30SM a effectué son premier vol en 2012. Fabriqué par IRKUT et développé par JSC Sukhoi Design Bureau, il présente une charge utile de 8 tonnes. En plus de son canon de 30mm GSH-30-1 monté de série, il dispose de 12 emplacements de suspension avec guidages lasers. Il est également capable de mettre en œuvre des missiles supersoniques antinavires et d'attaque terrestre ONIKS, qui présentent une portée opérationnelle de 120 à 300 km en fonction de l’altitude. En tant que chasseur multi-rôles de 4ème génération, il est capable de mener des actions air-air, air-sol et air-mer. Sa force réside cependant dans ses capacités de guerre électronique et de commandement tactique, le second pilote pouvant se concentrer sur la situation tactique grâce à la cabine biplace. Le système de commandement de l’appareil lui permet en effet de détecter et mener 15 objets aériens contre un groupe ennemi pouvant atteindre 4 aéronefs. Le Su-30SM dispose également d’un ensemble de communication plus performant, et d’une centrale à navigation inertielle doublée d’un guidage satellite grâce au système GLONASS.

Outre ces chasseurs, les forces armées kazakhstanaises ont reçu deux ensembles d'hélicoptères de transport Mi-8AMT, livrés le 6 novembre 2020 par la holding Russian Helicopters. Ils devraient être assemblés ultérieurement directement sur place et sous supervision russe. Noursoultan bénéficiera en effet de l’aide de Moscou concernant le soutien et le Maintien en Condition Opérationnelle (MCO) des hélicoptères. Ce partenariat, qui inclut la formation du personnel ingénieur local et la transmission de compétences technologiques, permettra d’accroître l’interopérabilité des deux pays. Plusieurs exercices conjoints sont déjà attendus.

Sources : Caspian News, Rossiïskaïa Gazeta, ministères russe et kazakhstanais de la Défense.

3+