Russie : arrestation d’activistes LGBT à Saint-Pétersbourg en marge des manifestations du 1er mai

Par Céline Bayou (sources: Fontanka.ru, Meduza, The Moscow Times)

En marge des manifestations du 1er mai qui se sont déroulées à Saint-Pétersbourg, une dizaine d’activistes LGBT protestant notamment contre la situation en Tchétchénie ont été arrêtés sur la Perspective Nevsky, à hauteur du pont Anitchkov, pour avoir déployé des drapeaux arc-en-ciel et scandé «Kadyrov à La Haye».

Ils réagissaient au scandale qui enfle depuis les révélations, début avril, du journal Novaya Gazeta, affirmant qu’en Tchétchénie une centaine d’homosexuels ont été arrêtés, incarcérés dans des prisons secrètes, certains torturés, forcés de dénoncer d’autres personnes, et trois exécutés au motif de leur homosexualité. Ce à quoi les autorités de la République de Tchétchénie ont rétorqué qu’il ne pouvait y avoir de discrimination anti-gays sur leur territoire puisqu’il ne s’y trouverait pas d’homosexuels.

Les activistes pétersbourgeois avaient déjà manifesté le 29 avril aux côtés du mouvement Otkrytaïa Rossia (Open Russia) de Mikhail Khodorkovski, avec les slogans «La Russie sans Poutine», «La Russie sera libre» ou «Nous en avons assez de lui» (Nadoïel). Au total, près de 120 personnes ont alors été arrêtées.

Lundi, en compagnie de féministes, les activistes LGBT ont tenté d’interpeller le député Vitali Milonov, bien connu pour ses prises de position homophobes, aux cris de «Milonov est la honte de Saint-Pétersbourg».

Les autorités de Saint-Pétersbourg estiment qu’environ 100.000 personnes, toutes tendances confondues, ont participé aux manifestations du 1er mai.

0