Russie : Saint-Pétersbourg tente de revitaliser sa «zone grise»

Par Céline Bayou (sources : Delovoï Peterbourg, Comité à la construction et à l’architecture de la mairie de Saint-Pétersbourg, Fontanka.ru)

Après des années de discussions, le Comité à la construction de la mairie de Saint-Pétersbourg vient d’annoncer la réglementation de la construction de logements dans la «zone grise» de la ville. Il s’agit de l’espace qui borde le centre historique de Saint-Pétersbourg, autrefois en grande partie dédié aux entreprises industrielles. Il occupe 10,3% de la superficie de la métropole. Désormais, il sera possible d’y construire des logements à hauteur de 40% de la superficie des lieux, le reste devant être dédié aux jardins et aux parcs. L’objectif, et le gouverneur de la ville Gueorgui Poltavtchenko l’a affirmé à maintes reprises, consiste à revitaliser la zone tout en préservant son style.

Vladimir Grigoriev, responsable du Comité, explique que, dans la zone, «40% seront réservés à la fonction de logement, 30% aux espaces publics et zones de loisirs et 30% aux activités commerciales et de production non nuisibles à l’environnement».

Au début de 2016, la mairie devrait en outre lancer un concours d’architecture pour le développement de trois de ces zones industrielles. Globalement, l’idée serait de contribuer à l’établissement d’un relatif polycentrisme dans cette ville qui reste focalisée sur la zone de son centre historique. Le Comité reste assez évasif, en revanche, quant aux moyens mis en œuvre pour inciter les propriétaires d’entreprises industrielles actives dans ces secteurs à s’insérer dans ce vaste projet. Jusqu’à aujourd’hui, l’imposition de normes dans cette zone a surtout contribué à bloquer toute initiative.

0