Parole d’Ukraine

Des jeunes prennent la "Parole" pour sortir l'Ukraine de l'ombre.


Au Croisic et à Lviv, en Ukraine, des jeunes ont décidé de collaborer pour faire reculer la méconnaissance des français à l'égard de ce pays qui sort difficilement du communisme. Et si c'était des jeunes qui effaçaient les frontières? C'est par cette phrase que commençait le premier numéro du journal de notre association Parole d'Ukraine. Une phrase qui en résume particulièrement bien l'esprit, tout comme la suite de l'édito qui rappelait en quelques lignes la fonction notre association francophone: "Si l'Ukraine est si peu connue en France, c'est aussi qu'il n'est fait que très peu de sensibilisation à ce pays. Parole d'Ukraine se propose d'inverser cette tendance".

Du Croisic à Lviv

A travers une vingtaine de pages le journal élude tous les deux mois quelques aspects de ce pays mal connu de l'occident. Notre jeune rédaction se réunit régulièrement d'un coté et de l'autre de l'Europe pour travailler à la réalisation du journal: au Croisic et à Lviv. Car Parole d'Ukraine est aussi implantée en Ukraine, et les deux groupes de jeunes collaborent étroitement dans le même but: faire sortir l'Ukraine de l'ombre. L'association part en effet d'une constatation, illustrée récemment par un sondage édifiant: 70 % des français ne connaissent absolument pas l'Ukraine.

Défi du cœur

"Ce magazine est un des nombreux défis que se promet de relever Parole d'Ukraine pour essayer de remettre l'Ukraine à la place à laquelle elle à droit dans le cœur de chacun" poursuit dans son éditorial Ulrich Huygevelde, jeune fondateur de l'association. Cependant le journal n'est pas notre seule activité. Parole d'Ukraine milite activement sur tous les fronts du coté français: création d'un site Internet, réalisation de cassettes vidéos sur l'Ukraine, organisation de Forums, d'expositions et de réunions inter-associatives dans toute la région. Elle évolue ainsi intimement avec les quelques associations similaires en France. Cet été l'association a proposé au public Croisicais des concerts des groupes Dolynsky et du Sax Kyïv Quatuor. En outre, de nombruex échanges sont réalisés.

"Aujourd'hui l'Ukraine se détache de son passé soviétique et s'ouvre sur l'étranger, notamment sur la France. Mais cela ne durera pas si les Ukrainiens ne sont pas entendus. Il faut saisir cette opportunité et tout de suite".

 

 

Par Ludmyla BYLODUCHNO

 

 

0