Roumanie : nouvel incendie dans un hôpital en moins de huit jours

Un départ de feu s’est déclaré au premier étage du bâtiment du service de médecine interne de l’hôpital de Cluj-Napoca (Transylvanie) le 22 novembre peu avant 7h00 du matin. La fumée s’est rapidement répandue dans tout l’étage, incommodant à la fois le personnel et les patients, qui ont dû être évacués en urgence. Les sapeurs-pompiers ont circonscrit l’incendie et aucun blessé n’est à déplorer. D’après les premiers éléments de l’enquête, un luminaire aurait pris accidentellement feu dans une salle de bains. À la suite de ce sinistre, la plupart des patients du service de médecine interne ont été transférés dans les autres sections de l’établissement hospitalier.

Quelques heures après cet incident, des voix s’élevaient déjà au sein du personnel médical pour clamer que cet accident aurait pu être évité si le site avait fait régulièrement l’objet d’un contrôle sécurité-incendie au cours de la dernière décennie. Or, en novembre 2019, l’hôpital avait été condamné à une amende de 50 000 lei (10 500 euros) pour ne pas avoir sollicité un agrément sécurité-incendie pour l’ensemble de ses locaux depuis 2009. Seuls le service ORL/ophtalmologie et le bloc opératoire avaient demandé et obtenu un agrément. Ce manquement grave à la doctrine de prévention des risques d’incendie interroge le personnel soignant de Cluj, qui craint plus que jamais de travailler dans des bâtiments vétustes où sa sécurité n’est pas assurée.

Ce sinistre est d’autant plus inquiétant qu’il est survenu à peine huit jours après l’incendie dramatique du service de soins intensifs de l’hôpital de Piatra-Neamt (accueillant les malades sévères de la covid-19), dont le bilan s’est encore aggravé, porté à quatorze patients.

Sources : Mediafax, Antena 3, Digi24.

0