Lituanie : l’Allemagne confirme son engagement dans la politique de dissuasion de l’Otan

Le 10 octobre 2019, la ministre allemande de la Défense, Annegret Kramp-Karrenbauer, s’est rendue à Rukla, en Lituanie, où est déployé un bataillon de l’OTAN dont l’Allemagne est nation-cadre dans le cadre de l’eFP (enhanced Forward Presence).

Le ministre lituanien de la Défense, Raimundas Karoblis a répété à son homologue la satisfaction de son pays de voir cette présence rotationnelle confirmée sur le sol de son pays, contribution importante à la sécurité de la région baltique.

A. Kramp-Karrenbauer s’est également réjouie de cette présence qui rappelle selon elle le principe d’unité et de solidarité de l’Alliance atlantique. Elle a également souligné la volonté de son pays de coordonner ses actions tant au sein de l’OTAN que de l’UE.

R. Karoblis a par ailleurs remercié l’Allemagne pour ses investissements dans l’infrastructure militaire de son pays : en 2017-2018, le montant de ces investissements s’est élevé à 62,3 millions d’euros. En 2019-2020, il devrait être de 87,4 millions, auxquels pourraient en outre s’ajouter des fonds pour des équipements anti-drones. L’Allemagne est désormais un partenaire essentiel dans le domaine des acquisitions militaires destinées à la modernisation des forces armées lituaniennes.

En marge de cette visite, la Ministre allemande aurait également évoqué la perspective d’un renforcement de l’eFP dans la région, lié à la fin du Traité FNI : des consultations en ce sens pourraient être initiées au sein de l’OTAN, portant sur la défense aérienne de cet espace.

Sources : Ministry of Defence of Lithuania, MixNews.lv.

1+