République serbe de Bosnie : l’association nationaliste Honneur serbe à l’origine de tensions internationales

Par Stéphan Altasserre (sources : Dnevni Avaz, Slobodna Bosna, N1 Info )

Le 9 janvier est depuis 1992 l’occasion pour la collectivité locale de République serbe de Bosnie (Republika Srpska/RS) de fêter sa fondation. Ces dernières années, son dirigeant, le président Milorad Dodik, a profité de la «Journée de la Republika Srpska» pour ériger cet événement au rang de fête nationale, attisant ainsi la fibre nationaliste de ses administrés, ce qui a fortement déplu non seulement aux autorités centrales bosniennes, mais également au gouvernement américain.

Cette année, les festivités ont rassemblé à Banja Luka (RS), aux côtés de personnalités et de représentants officiels russes, des membres de l’association «Srbska čast» (Honneur serbe), présentée comme un groupe folklorique et défilant en uniforme russes. Le Conseil européen a dénoncé ce mouvement et son «soi-disant» centre humanitaire russe de Niš (Serbie) comme une organisation criminelle et paramilitaire. En réaction, l’Agence d’investigation et de protection de l’État (SIPA) de Bosnie a alors entrepris de vérifier ces allégations.

Pour sa part, l’administration américaine considère Honneur serbe comme une organisation paramilitaire et pourrait donc décider d’étendre la «liste noire» fixant des sanctions à l’égard de dirigeants politiques serbes et bosniens qui déstabilisent la région des Balkans. M.Dodik a réagi en déclarant qu’il attendait une annonce officielle américaine sur cette possible extension des mesures de rétorsion susceptibles d’affecter son entourage. Le ministre de la Sécurité de Bosnie-Herzégovine Dragan Mektić estime, quant à lui, qu’il est naturel que cette liste s’allonge avec le nom de ceux qui mettent «en danger la paix et la stabilité».

0