Pologne : le gazoduc Baltic Pipe sur une bonne voie

En projet depuis quelques années, le gazoduc Baltic Pipe, qui doit à terme relier la Pologne à la Norvège via le Danemark, vient de connaître un coup d’accélérateur : l’opérateur de réseau gazier polonais Gaz-System a en effet annoncé le 23 avril qu’il avait reçu toutes les autorisations nécessaires à la construction du tube sur le territoire polonais. La veille, le gouverneur de la voïvodie de Poméranie occidentale (nord-ouest du pays) avait accordé les permissions attendues pour la construction de la section offshore du gazoduc. Dès lors, le responsable de Gaz-System Tomasz Stępień estime que la construction peut être lancée.

Ce projet entre en cohérence avec la politique énergétique mise en œuvre par Varsovie, qui cherche à diversifier ses importations de gaz, et donc à réduire la dépendance de la Pologne vis-à-vis du gaz russe.

En août 2019, un contrat a été signé avec l’Américain Solar Turbines pour la fourniture de composants nécessaires à l’installation du Baltic Pipe, d’une valeur de 115 M€. En janvier 2020, Gaz-System a conclu un autre accord, pour la fourniture de 23 000 tubes par l’entreprise allemande Europipe GmbH. Puis, le 15 avril 2020, l’Union européenne s’est engagée à financer le tube à hauteur de 215 M€. Pour la Commission européenne, ce gazoduc bi-directionnel, offshore entre Pologne et Danemark, est crucial pour la sécurité énergétique et l’intégration du marché gazier de la région.

Le gazoduc, dont la mise en service est prévue pour octobre 2022, sera doté d’une capacité de 10 Mds de m3 par an. Actuellement, la Pologne consomme annuellement 17 Mds de m3 par an, dont la moitié est importée de Russie, aux termes d’un contrat qui expirera en 2022. Or, pour le Premier ministre polonais Mateusz Morawiecki, l’objectif de Varsovie est de sevrer la Pologne du gaz russe d’ici 3 ou 4 ans. Le ministre des Affaires étrangères Jacek Czaputowicz a été encore plus clair : la mise en service du Baltic Pipe doit permettre de ne pas renouveler le contrat avec Gazprom.

Sources : Radio Poland, Gaz-System.pl, IAR, Polska Times.

0