Russie : une centrale nucléaire au nord de la Iakoutie

L’entreprise Rosatom a annoncé fin décembre son intention de construire une petite centrale nucléaire au nord de la République de Iakoutie, d’ici 2028. Située à Oust-Kouïga, cette installation sera dotée d’une capacité de 50 MW et pourra rester en opération durant soixante ans.

Au terme de l’accord signé le 23 décembre 2020 entre Rosatom et le gouvernement de la République de Sakha (Iakoutie), la centrale sera équipée d’un petit réacteur nucléaire (SMR - Small Modular Reactor) de modèle RITM-200, prototype qui donne une certaine avance à la Russie, bien positionnée sur ces projets qui lui permettent notamment d’équiper ses sous-marins nucléaires.

Pour le responsable de la République Aïssen Nikolaev, cette petite centrale sera un vecteur de développement important pour la région, notamment en termes de qualité de vie et d’industrialisation. Elle devrait permettre une baisse de moitié du coût de l’électricité dans la région et une chute drastique de ses émissions de gaz à effet de serre. Enfin, la centrale devrait pouvoir être utilisée pour la production d’hydrogène. En revanche, Rosatom n’a pas communiqué au sujet de la gestion des déchets nucléaires produits.

Le Directeur de Rosatom Alexeï Likhatchev, lui, a souligné l’importance de cet accord, le premier concernant une SMR de nouvelle génération, qui devrait permettre à l’entreprise russe de conforter sa position sur le marché international du nucléaire civil. En 2019, Rosatom avait pu s’enorgueillir de la mise en activité de la première centrale nucléaire flottante, Akademik Lomonossov, et des réacteurs RITM-200 ont été installés sur le brise-glace Arktika récemment mis en service.

Rosatom prévoit d’installer un autre SMR dans la région de Tcheliabinsk.

Sources : Rosatom, The Independent Barents Observer, Eye on the Arctic.

1+