Albanie : fébrilité vaccinale à la veille des élections législatives

En Albanie, la campagne de vaccination contre l’épidémie de Covid-19 a été lancée le 11 janvier 2021, grâce à la remise par un État membre de l’UE de 975 doses du vaccin Pfizer. Les 1 170 premières doses des 500 000 commandées à l’entreprise Pfizer par le gouvernement d’Edi Rama le 1er janvier 2021 n’ont, elles, été livrées que le 1er février 2021. L’étalement des livraisons des produits Pfizer a contraint le gouvernement à rechercher rapidement d’autres fournisseurs. Il a ainsi obtenu 38 400 doses du vaccin d’AstraZeneca le 12 mars et 10 000 doses de son concurrent Spoutnik V offertes par les Émirats arabes Unis le 21 du même mois.

Le gouvernement a en outre récemment démarché l’entreprise Keymen İlaç, partenaire du Chinois Sinovac en Turquie depuis 2013, afin d’obtenir également des doses du vaccin CoronaVac. Les 24 et 25 mars, le Premier ministre albanais, en accord avec le Parlement, s’est déplacé dans le cadre d’une visite officielle de l’autre côté du Bosphore en vue de signer une commande d’un demi-million de vaccins avec le distributeur turc. Quelques heures plus tard, l’aéroport international Mère Teresa de Tirana accueillait les 192 000 premières doses du CoronaVac (le reste, plus de 300 000, devrait être livré d’ici deux mois).

L’objectif du gouvernement était de vacciner un demi-million de ses concitoyens d’ici juin 2021 mais, actuellement, seules 54 000 personnes ont bénéficié du vaccin.

Par ailleurs, des pourparlers sont actuellement en cours avec l’entreprise turque en vue d’obtenir la construction en Albanie d’une usine produisant des vaccins. E. Rama parie sur le fait qu’elle pourvoira à un vaccin saisonnier « comme pour le vaccin contre la grippe ». En campagne pour les élections législatives, il espère que sa réactivité et sa communication sur ce dossier lui profiteront lors du scrutin législatif organisé le 25 avril prochain.

Sources : ATA, Top Channel TV, Shqiptarja.

0