Bulgarie : des élections législatives sans grand vainqueur

Les élections législatives bulgares du 4 avril 2021 n’ayant pas permis la formation d’un gouvernement, un nouveau scrutin a été organisé le 11 juillet, au cours duquel 2,76 millions d’électeurs se sont rendus aux urnes. Ayant recueilli 24,08 % des voix, la formation « Il y a un tel peuple » (ITN) du showman Slavi Trifonov a devancé le parti de l’ex-Premier ministre Boïko Borissov (GERB) toujours soutenu par 23,51 % de l’électorat. Trois autres formations ont dépassé les 10 % : il s’agit du Parti Socialiste bulgare (13,4 %), de Bulgarie démocratique (12,64 %) et du Mouvement des Droits et Libertés (MDL - 10,7 %).

170 829 des électeurs ont voté à l’étranger. ITN y est arrivé en tête, recueillant 35,64 % des suffrages exprimés et distançant Bulgarie démocratique (18,6 %) et le MDL (17,5 %). En France, 3 901 ressortissants bulgares se sont déplacés aux urnes : 1 221 à Paris, 371 à Nice, 342 à Thouars, 337 à Lyon, 221 à Toulouse, 209 à Marseille, 193 à Strasbourg, 181 à Saint-Nazaire, 145 à Bordeaux, 127 à Grenoble, 119 à Montpellier, 110 à Rennes, 93 à Orléans, 89 à Lille, 67 à Ancenis, 43 à Lafrançaise et 33 à Nantes. Si ITN arrive une nouvelle fois en tête, il est talonné de près par Bulgarie démocratique qui recueille 1 031 votes et a mobilisé non seulement dans les grandes villes (Paris, Nice, Grenoble, Lille et Montpellier) mais aussi à Thouars. L'appui des Bulgares de l'étranger s’est révélé décisif pour ITN, lui permettant de devancer le GERB d'une courte tête.

Mandaté par le président Rumen Radev pour former un nouveau gouvernement, ITN a annoncé le 12 juillet qu’il proposera un cabinet indépendant composé d’experts. Celui-ci devait être initialement dirigé par l'économiste Nikolaï Vassilev mais, cet ancien vice-Premier ministre du gouvernement de Saxe Cobourg Gotta suscitant de nombreuses oppositions, S. Trifonov a décidé de retirer cette candidature dès le 15 juillet. Le showman a précisé qu'il proposerait un nouveau gouvernement au cours des prochains jours : Hristo Ivanov, qui dirige Bulgarie démocratique, a déclaré qu'il laissait la porte ouverte au dialogue avec ITN, car la formation de S. Trifonov et la sienne ont pour ambition commune de lutter contre la corruption systémique. L'intéressé a précisé qu'avec le groupe de députés de « Izpravi se BG ! Moutri van ! » (Lève-toi Bulgarie ! Les mafieux dehors !), qui a recueilli 5 % des voix, il pourrait former un gouvernement minoritaire dont l'objectif serait de procéder à de « profonds changements » dans la société bulgare.

Sources : CIK, CIReB, Mediapool.

0