Roumanie : lutte pour le pouvoir au sein de la majorité

Le Premier ministre Florin Cîțu (Parti national libéral – PNL), qui a succédé à ce poste à Ludovic Orban (PNL, désormais président de la Chambre des représentants) en décembre 2020, profite actuellement de sa position de force pour consolider son leadership au sein du parti et tenter d’en ravir le poste de président à L. Orban.

Par décret présidentiel du 8 juillet 2021, F. Cîțu a démis de ses fonctions le ministre des Finances Alexandru Nazare, membre du PNL trop proche de son concurrent, et a repris ses fonctions. Ce remaniement lui permet de garder la main sur la proposition de modification du budget qui doit être adoptée d’ici le 20 août (date de l’expiration de son mandat de ministre des Finances par intérim, dont la durée ne peut excéder 45 jours).

Le 12 juillet, une réunion de la Coalition a été convoquée au siège du gouvernement par le Premier ministre qui a précisé que la modification du budget serait bien une décision du gouvernement. De manière cavalière, F. Cîțu n’avait pas invité son rival à cette réunion. Celui-ci a pu toutefois y assister, sur invitation personnelle du vice-Premier ministre Kelemen Hunor, président de l'UDMR.

L. Orban a répliqué en proposant trois nom de successeurs potentiels à A. Nazare : son ami Bogdan Huțucă (leader des libéraux de Constanta et chef de la commission Budget-Finances de la Chambre des représentants), Lucian Heiuș et Marcel Boloș, l’ancien ministre des Fonds européens.

Sources : Antena 3, Digi 24, Ziare.

0