Les ambitions de la Turquie pour la Macédoine du Nord

Les cinq siècles d’occupation ottomane dans les Balkans expliquent pourquoi des minorités turques y sont encore très présentes. Ainsi, en Macédoine du Nord, les turcophones représentent près de 4 % de la population (soit près de 78 000 personnes). Le 21 décembre y est Journée de l’enseignement de la langue turque depuis février 2007 et est à ce titre férié pour les membres de la communauté turque macédonienne.

Souhaitant préserver son image de « protecteur » à l’égard des Turcs de l’étranger, Ankara s’intéresse à ses expatriés. Ces 21 et 22 décembre, Mustafa Şentop, président de la Grande Assemblée nationale de Turquie et membre de l'AKP (Parti de la justice et du développement), s’est déplacé pour deux jours en Macédoine du Nord dans le cadre d’une visite officielle programmée à l’occasion de cette journée de la langue turque. Missionné par Ankara pour évoquer la poursuite de la coopération politique et économique turco-macédonienne, il a loué la coopération actuelle, indiquant que les relations économiques bilatérales avaient encore « un fort potentiel » de développement. Le politicien a également déclaré qu’un élargissement aux produits agricoles de l’accord de libre-échange en vigueur pourrait être le gage de nouveaux investissements turcs en Macédoine du Nord. Près de 50 entreprises turques ont d’ores et déjà investi dans le nord du pays et ces entreprises fournissent des emplois à plus de 5 000 travailleurs.

Le Premier ministre Zoran Zaev a remercié la Turquie pour son soutien, soulignant qu’elle était effectivement l’un des plus grands investisseurs en Macédoine du Nord. Satisfait des échanges, M.Şentop a déclaré que son pays avait pour objectif de porter le volume d’échanges mutuels à un milliard de dollars.

Sources : MIA, Nova Makedonija.

2+