Estonie : condamnation pour espionnage au profit de la Chine

Tarmo Kõuts, scientifique de la Marine estonienne, vient d’être condamné à une peine de trois ans de prison par le tribunal du comté de Harju, à Tallinn, pour espionnage au profit de la Chine.

Arrêté en septembre 2020, T. Kõuts a été membre du comité scientifique du ministère estonien de la Défense de 2006 à 2014. Jusqu’en 2012, il a également été membre du comité scientifique du Centre de recherches et d’expérimentations maritimes de l’OTAN.

Le scientifique aurait été recruté en 2018 par le Renseignement militaire chinois sur le territoire chinois et ses motivations, classiques, auraient été l’argent et la reconnaissance. Un complice serait également impliqué.

Lors de son procès, T. Kõuts a plaidé coupable.

La Justice estonienne ne tient pas à communiquer sur cette affaire qui reste en cours d’examen. L’importance des informations transmises à la Chine est donc encore difficile à évaluer mais l’affaire est un très mauvais coup pour l’image de l’Estonie vis-à-vis de l’Alliance atlantique.

Les services de renseignement estoniens sont depuis quelques années très préoccupés par les activités de la Chine mais cette condamnation est une première. Jusqu’alors, les services du contre-espionnage estonien (KAPO) avaient plutôt été mobilisés autour des espions recrutés par la Russie.

 

Sources : ERR.ee, LRT.lt, BNS.

1+