Dossier #72 – À l’Est, des territoires aux statuts incertains

Des incidents ont éclaté récemment sur la frontière de l’enclave arménienne du Haut-Karabagh, le Kosovo se trouve encore aujourd’hui dans un entre-deux qui rend son existence juridiquement précaire, la ligne de front du Donbass ressemble de plus en plus à une frontière, la Russie semble attendre l’achèvement du cordon ombilical du pont de Kertch pour considérer, comme l’a récemment déclaré son Premier ministre, qu’«alors, la Crimée sera vraiment russe», la ligne séparant Géorgie et Ossétie du Sud est violée plus souvent qu’à son tour…


Dans l’espace post-soviétique et dans la région est-européenne, de nombreux territoires sont, plus de 25 ans après l’effondrement du système socialiste, dotés de statuts incertains. Quels sont les points communs qui pourraient laisser penser qu’on a affaire ici à des héritages ou, au contraire, les singularités qui prouveraient que chacun de ces cas est spécifique?

Regard sur l’Est a décidé de s’arrêter sur ces territoires, objets de convoitises et points de focalisation apparemment irréconciliables, afin de tenter d’éclairer les débats qui y sont à l’œuvre.

Vignette : Réfugiés sud-ossètes à Alaguir en Russie (Mikhail Evstafiev, 2008)